la calebasse maudite et autres contes

Koami Vignon

Spectacle jeune public et tout public à partir de 7 ans.

 

Les spectacles de Koami ont pour cadre l’Afrique de l’Ouest : il raconte des histoires du Burkina, du Togo, du Bénin et du Mali. Fort de son expérience de comédien, il choisit de jouer les personnages et de les mettre en scène comme au théâtre. Il s’appuie sur l’interaction avec le public pour créer une ambiance conviviale et chaleureuse, faite de rires et d’émotions. Il s’accompagne souvent de la calebasse et d’un petit tam-tam comme instruments de musique, et entonne certains chants des pays qu’il a traversés.

 

Quelques contes :

Petites fables de la brousse : Voici la brousse, voilà la savane ; les enfants partent à la rencontre de la hyène sournoise, du lièvre rusé, du lion vaniteux ; tous les animaux sont là ! Le public est plongé dans un univers de chants, de danses, où il imite les animaux, et vit un moment de joie et de bonne humeur.

Le bracelet maudit et autres contes : Devinera, devinera pas… Le spectateur est au coeur du spectacle, pris à parti par le conteur qui l’emmène dans ses histoires d’hommes, de petits garçons, de petites filles, et d’animaux. 

Le conteur nous emmène en Afrique, il nous montre sa faune, ses multiples cultures et traditions, les saisons, la savane, la vie quotidienne, la parole des sages. Il nous dévoile ses peurs, ses espoirs et ses joies. Spectacle à voir en famille, pour un pur moment de partage et d’émotions.

A vous le jour, A vous la nuit : Ce spectacle commence par des proverbes et devinettes. Ensuite, le conteur met en scène l’Afrique traditionnelle et ses valeurs à travers les thèmes suivants: le rapport entre hommes et femmes, entre les hommes et la nature, la famille, le courage, la loyauté, l’intégrité, la sagesse, le pouvoir et l’amour...

 

Bio: Koami Vignon est né en 1981 au Togo. Formé à l'Atelier Théâtre Burkinabé de Ouagadougou comme comédien et membre du club des Amis de l'Université de Ouagadougou, il s'intéresse aux contes et fait des tournées dans les écoles jusqu'en 2006, date à laquelle il décide de s'installer à Bamako, au Mali, pour créer un centre artistique et culturel dénommé Walaha, transformé en centre de loisirs pour enfants.