Le Chat Botté

Théâtre de l'Éventail

Mise en scène de Brice Cousin & Cécile Messineo

Adaptation Cécile Messineo

Avec Nastasia Berrezaie, Cécile Messineo, Léo Reynaud, Maxime Vambre.

 

 

Durée 55 minutes

 

Le Chat Botté apparaît pour la première fois dans un ancien conte italien du début du XVIe siècle écrit par Giovanni Francesco Straparola.

La version classique de ce conte est écrite à la fin du XVIIe siècle par Charles Perrault dans un manuscrit illustré, intitulé « Les Contes de ma mère l’Oye », et daté de 1695. Le Chat botté connaît instantanément le succès et reste populaire de nos jours, malgré une morale ambiguë.

«Nous partirons de la version de Charles Perrault, mais il y aura néanmoins

un travail d’adaptation qui sera entrepris par Cécile Messineo. Le conte

charrie toute une symbolique qu’il est ludique de manipuler, tout en

respectant la trame originale. Sans dénaturer l’histoire, sans tomber dans

la parodie, il est enrichissant de jouer avec les différents niveaux de lecture

de cette histoire. Au commencement du récit, le personnage principal est

particulièrement défavorisé puisqu’il hérite d’un chat tout juste bon à être

mangé, mais grâce à l’intelligence et à la persévérance de ce dernier, il va

connaître un dénouement inespéré. Alors que Le Petit Chaperon Rouge

est un conte d’avertissement, nous sommes ici face à un récit initiatique,

qui présente aussi une rude critique sociale. En effet, le fils du meunier,

dernier de sa fratrie, et le chat, sont des êtres fragiles mais particulièrement

rusés, alors que les puissants, le roi et l’ogre, sont finalement bernés. Sans

trop le marquer, cet aspect du conte sera approfondi dans l’adaptation. Car

finalement sa morale pourrait être : l’union fait la force.

 

Un autre personnage sera davantage creusé, celui de la princesse, qui dans

la version de Perrault n’a pas son mot à dire, et ne représente qu’un échelon

de plus à gravir pour le fils du meunier. Une place particulière lui sera offerte dans l’adaptation. »

 

La compagnie : Le Théâtre de l’Éventail est une jeune compagnie orléanaise fondée en

2006 sous l’impulsion de Raphaël De Angelis. Depuis ses débuts trois créations

tout public ont vu le jour : La Jalousie du Barbouillé et Le Médecin

volant en 2007, Le Médecin malgré lui en 2011 et Monsieur de Pourceaugnac

en 2014 ; ces quatre pièces sont de Molière.

La compagnie propose un travail sur les traditions Théâtrales et leurs

rapports à la modernité. L’objectif artistique de la compagnie est également

de mêler différentes formes d’expression artistique : théâtre, danse,

musique, poésie, etc. Le mode de fonctionnement de la compagnie est

celui d’une troupe, avec plusieurs artistes impulsant chacun les projets qui

lui tiennent à coeur.